Le crès
Vous êtes ici : Accueil > Ville > Les élus

Les élus

 

Pierre BONNAL

Pierre BONNAL

Maire de la Ville du Crès

 

EDITO : Réussir n°38 - décembre 2018

La Plaine, pourquoi envisager aujourd'hui un tel projet?

Ce projet d'aménagement ne date pas d’aujourd’hui, le Schéma de Cohérence Territoriale de 2006 l'avait déjà annoncé et celui de 2019 ne fera que le préciser.

Vos opposants disent que rien ne presse… Qu'en pensez-vous ?

"Le Crès vieillit", nous dit la CAF, le nombre d’enfants dans les écoles diminue peu à peu. Contraint de fermer une école… On retrouve les mêmes alertes démographiques. Peut-être n’ont-ils pas encore compris qu’il faut du temps, beaucoup de temps pour monter un tel projet. Beaucoup ne mesurent pas toutes les contraintes locales, métropolitaines, départementales et de l’État auxquelles toutes les communes sont soumises.

Un exemple ?

Oui, le plus récent : le Plan Local de l'Habitat 2019-2024. Il met en exergue la nécessité de produire 5200 logements par an sur le territoire métropolitain. Au Crès, cela représente 80 à 100 logements chaque année d'ici 2024, et ce rythme sera maintenu pour les plans de 2029 et 2034.

La proximité de Montpellier rend la commune attractive, mais cela implique une synergie de développement inévitable dans laquelle nous sommes inscrits. Les choix pour 2040, c'est aujourd'hui que nous les faisons et toujours sur le même principe : de tout pour tous.

Allons-nous bâtir intelligemment un projet urbain solide, harmonieux et agréable à vivre ? Ou prenons-nous le risque de voir d’autres projets au « coup par coup » sans cohérence et dans l'urgence, sans se soucier de l'avenir ? Il est des exemples à ne pas suivre, vous les connaissez.

Qu'est-ce qui vous motive ?

À chaque étape de ces 10 dernières années, la jeunesse a guidé mes choix, pour que la fermeture de l'école Fernand Rouché ne se reproduise jamais. C'est en créant des logements, des services identifiables et accessibles, qu'on sédentarise de nouvelles familles. Quels que soient leurs revenus, ce sont elles qui vont perpétuer le Vivre ensemble au Crès. Enfants cressois devenus grands, ou nouveaux arrivants... C'est notre rôle d'élu de préparer leur cadre de vie dans 20 ans. Équipements publics, écoles, déplacements, centralité de quartier, zone d'activités pour vivre et travailler au Crès... Tout ça en préservant notre environnement et en anticipant les risques naturels auxquels nous pouvons être confrontés.

Enfin, je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année avec une pensée particulière pour ceux d'entre nous que la tornade n'a pas épargnés.

 
retour en haut de la page